Corner Logo instrus.fr

Concours Texte de Rap #1

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Salut à Tous,

Tous les mois nous allons proposer un concours texte de Rap. La règle est simple :

L’instru est postée sur cette page. Si elle t’inspire tu écris et tu poses ton texte en commentaire. Si tu as besoin de conseil dans l’ecriture de ton texte de rap alors suis les indications de cet article. Le meilleur texte sera choisi et mis en avant sur le site !

Pour ce 1er mois l’instru type Hamza car son album sors la semaine prochaine. L’instrumentale est produit par ProdByOzak

Concours Texte de Rap #1

 

Acheter

Si tu peux filmes toi et poste le clip sur Insta en nous taggant @instrus.fr

Que le meilleur gagne !

Concours Texte Rap # 1



Comments

Caroline B.

Liberté

Fragilisée depuis trois années par cette dépression,
J’ai fini par perdre la raison.
Pourtant persuadée de ne pas pouvoir plus m’enfoncer,
Le début de l’enfer commençait.
Complètement dans l’auto-destruction,
J’ai laissé le poison rentrer dans ma maison.
Son audace et son bagout m’ont attirée,
Pas une seconde je me suis méfiée.

Foncer tête baissée, prêts à tout défier,
C’était l’adrénaline assurée.
Convaincue que c’était cela la liberté,
J’étais enfermée.
La liberté a un prix à ce qu’il paraît.
Devenue fauchée je pense l’avoir payé.
Fini de m’apitoyer et de pleurer,
Je vois une opportunité de me relever.
Toucher le fond était pour moi le début de la résurrection.

Priver une vie m’a anéantie,
Mais je me dis que pour lui ce n’était pas une vie.
Aujourd’hui je me reconstruis.
Obsédée longtemps par la vengeance,
Je vais laisser place à l’ignorance.

Foncer tête baissée, prêts à tout défier,
C’était l’adrénaline assurée
Convaincue que c’était cela la liberté
J’étais enfermée.
La liberté a un prix à ce qu’il paraît.
Devenue fauchée je pense que je l’ai payé.
Fini de m’apitoyer et de pleurer,
Je vois une opportunité de me relever.
Toucher le fond était pour moi le début de la résurrection.

Te remercier serait insensé,
Mais de voir tout s’effondrer ne pouvait que me faire remonter.
Le mot « tarée » tu me l’as tellement répété,
Que j’en étais presque persuadée.
Mais aujourd’hui qui de nous deux s’en sort le mieux ?

Foncer tête baissée, prêts à tout défier,
C’était l’adrénaline assurée
Convaincue que c’était cela la liberté
J’étais enfermée.
La liberté a un prix à ce qu’il paraît.
Devenue fauchée je pense que je l’ai payé.
Fini de m’apitoyer et de pleurer,
Je vois une opportunité de me relever.
Toucher le fond était pour moi le début de la résurrection.

novembre 29th, 2021

Leave a Comment

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Privacy Policy